Accueil |
Accueil > Actualités > Projets en cours > Juillet 2014 - Restauration de la continuité écologique
Juillet 2014 - Restauration de la continuité écologique

Aménagements pour la restauration de la continuité écologique entre les réservoirs à poissons et le bassin d’Arcachon

Les anciens réservoirs à poissons, inclus dans le périmètre de la réserve naturelle, sont alimentés en eau de mer par trois écluses situées sur la digue séparant le Domaine Public Maritime de la partie endiguée. Ces terrains comme ces ouvrages sont la propriété du Conservatoire du littoral. L’ONCFS intervient en tant que gestionnaire de la Réserve naturelle nationale (Convention Préfecture de la Gironde / ONCFS n°2007/3) et dans le cadre du Plan de gestion 2010/2014 approuvé par arrêté préfectoral du 11/06/2012.

Une étude hydraulique a été réalisée en 2012 par l’ONCFS et l’ONEMA (Jouve, 2012). Cette étude a permis de définir un modèle de gestion et un équipement combinant ‘vanne et batardeaux’. Classiquement, l’ouverture de la vanne ne peut être réalisée que manuellement, et de ce fait, ne permet d’exploiter qu’une faible partie, 10% environ, de la fenêtre temporelle durant laquelle l’eau peut pénétrer dans les réservoirs (coefficients de marées ≥ 85).

Ce système de vannes et batardeaux comporte les avantages suivants :

- les batardeaux permettent d’optimiser la continuité écologique entre l’espace maritime et l’espace endigué pour chaque marée d’un coefficient ≥ 80/85, tout en maintenant le niveau souhaité dans les réservoirs après le retrait de la marée (prise en compte des enjeux faune, flore halophile/saumâtre et sédiments)

- la vanne assure le contrôle de la salinité en limitant les débits entrants d’eaux marines, afin de préserver le caractère dulçaquicole à faiblement saumâtre du secteur des réservoirs Nord (enjeux espèces dulçaquicoles ou tolérant de faibles taux de salinité : cistude, odonates, cladiaie-phragmitaie…).

Sur les 3 écluses existantes, une seule à ce jour est opérationnelle. Les vannes des deux autres écluses sont à remplacer et, avec pour objectif de potentialiser la continuité écologique espace maritime/espace endigué sur ces deux autres ouvrages, l’équipement d’un système de batardeaux est à réaliser. La réfection complète de l’écules N° 1 (vanne, glissières et mise en place de batardeaux, écluse Jean Georges Piot) a dors et déjà été réalisée. La réfection des deux autres écluses et leur équipement en batardeaux est prévu pour cette année 2014 via un financement du conseil régional d’Aquitaine, de l’agence de l’eau Adour Garonne, du Conservatoire du littoral, de la DREAL et de l’ONCFS.

Avant cette phase de travaux, l’état zéro précédemment effectué sur les peuplements piscicoles (Jouve, 2012) est actuellement complété par la mise en place de nombreux suivis :

- Suivis des paramètres physico-chimiques (T°, pH, Salinité, Oxygène…)
- Amélioration des protocoles de suivi de la macrofaune aquatique (poissons et faune supra-benthique)
- Caractérisation de la faune aquatique entrante et sortante du domaine endigué (partenariat ONEMA)
- Suivi sédimentaire
- Suivi des niveaux d’eau
- Suivi des espèces patrimoniales et/ou protégées (Cistude d’Europe, herbiers à Ruppie…)

Tous ces suivis sont réalisés dans l’optique de compléter l’état zéro avant la mise en application du modèle de gestion expérimental en fin d’année 2014/début 2015. Ces suivis seront répétés en 2015, suite à la mise en gestion expérimentale, afin d’adapter la gestion le plus finement possible aux enjeux de conservation. Les résultats de ces premiers suivis seront disponibles en fin d’année 2014.

Association ARPEGE
Esplanade Georges Dartiguelongue
33740 Arès


Plan du site - Informations légales - Développement : Netis - Site Réalisé avec Spip